lexique legal ops

J’ai consacré plusieurs épisodes du Podcast Tout Droit Tout Simple aux Legal Operations.

Ce petit lexique compte quelques mots et expressions que le Legal Ops doit maîtriser pour mener à bien ses projets.

Beaucoup sont issus du monde du Consulting ; il s’agit de termes anglais la plupart du temps, parfois sans véritable traduction française.

💡 Ce petit lexique sera sans doute amené à évoluer, je vous invite à laisser un commentaire pour l’enrichir 💡


🌟 les indispensables🔎 à connaître

🌟 AGILE : méthode de gestion de projet caractérisée par une démarche itérative et incrémentale. Avec l’approche agile, les clients peuvent évaluer la qualité du projet en cours de réalisation et intervenir pour rectifier le tir au besoin.

🔎 Backlog : outil de travail principal du Product Owner et n’est autre qu’une liste ordonnée de choses à faire par l’équipe. Il est destiné à recueillir tous les besoins du client que l’équipe projet doit réaliser.

🔎 L’approche bottom-up, ou ascendante en français, consiste à partir du ‘bas’, c’est-à-dire collecter les données à tous les étages de l’entreprise, en commençant par les employés, pour remonter jusqu’au top management pour leur proposer une recommandation à partir des données et avis compilés. On obtient ainsi une vue d’ensemble d’une situation, que l’on sera en mesure d’analyser avec une vision globale.

🔎 Brainstorming (anglicisme) : Technique de recherche d’idées originales dans une réunion, chacun émettant ses suggestions spontanément.

🌟 Budget : Liste générale des dépenses prévues

🔎 Buy in (anglicisme) : adhésion au projet

🌟 Chef de projet : Personne chargée de la planification et de l’exécution d’un projet et de la direction d’une équipe de projet

🌟 Conduite du changement : consiste à accompagner un projet de réorganisation de l’entreprise selon une méthodologie spécifique.

🔎 Dépendance : condition selon laquelle une tâche dépend d’autres tâches à accomplir(ou à commencer) avant de pouvoir être exécuté.

🌟 Diagramme de Gantt : Le diagramme de Gantt, couramment utilisé en gestion de projet, est l’un des outils les plus efficaces pour représenter visuellement l’état d’avancement des différentes activités (tâches) qui constituent un projet. Il comprend toutes les tâches, étapes et échéances d’un projet, les dates de début et de fin, et illustre les dépendances des tâches.

🔎 DSM (Daily Scrum Meeting) est une réunion quotidienne majoritairement le matin, ne devant jamais excéder 15 minutes. Cette réunion permet de se tenir au courant de l’état du sprint en cours et de ne jamais perdre de vue les objectifs de l’entreprise. Elle s’inscrit dans la démarche des méthodes agiles.

La réunion se déroule comme suit :

  • la personne qui conduit la réunion (scrum master) distribue la parole,
  • chaque personne présente fait état de l’avancement de ses tâches réalisées la veille et à venir sur la journée,
  • les éventuels problèmes sont remontés – mais pas résolus lors du daily scrum 

🔎 Feedback : retour d’informations

🔎 Idéation : processus créatif de production, développement, et communication de nouvelles idées 

🌟 Itération : Action de répéter, de faire de nouveau ; fait d’être répété

🔎 Knowledge management : gestion de la connaissance de la documentation

🔎 Kick-off meeting : il s’agit de la réunion de lancement de projet pour faire le point sur le projet, l’origine, le contexte, les enjeux, les buts et les modalités, avec toutes les parties prenantes.

🌟 KPI (Key Performance Indicator) : En français, on parle d’indicateur clé de performance (ICP). Le KPI est un élément chiffré qui doit être déterminé avant le lancement d’une action, afin d’en évaluer les retombées et de déterminer le ROI.

🌟 Livrable : produit de travail, livré à une date et dans un état qui ont été convenus par les parties prenantes, et comme indiqué dans la charte de projet. Un livrable peut être un produit physique, un document, un logiciel…

🌟 Matrice RACI : Cet outil apporte une réponse très opérationnelle pour visualiser d’un coup d’œil la répartition des rôles et responsabilités. Qui fait quoi et qui est responsable de quoi ?

  • R – Responsible – il réalise
  • A – Accountable – il supervise et rend des comptes
  • C – Consulted – il conseille
  • I – Informated – il est informé

🔎 On boarder : nouveaux arrivants

🔎 On boarding process : procédure d’intégration (nouveaux collaborateurs)

🌟 Pain points : points de friction / de douleurs/ difficultés

🔎 Product owner : chef de projet digital, est responsable de la définition et de la conception d’un produit ou d’un service digital. Souvent expert de la méthodologie agile, il représente les besoins Métier (nécessitant une bonne vision business) et fait le lien avec la partie technique du projet.

🌟 POC : preuve de concept (en l’anglais proof of concept, POC) ou démonstration de faisabilité, est une réalisation ayant pour vocation de montrer la faisabilité d’un procédé ou d’une innovation. Située très en amont dans le processus de développement d’un produit ou d’un process nouveau, la preuve de concept peut être considérée comme une étape importante sur la voie d’un véritable prototype.

🔎 La règle du 80/20 (ou loi de Pareto) : Cette règle stipule que 20 % des causes sont responsables de 80 % des effets. En marketing, la loi de Pareto signifie que 20 % des produits vendus réaliseront 80 % du chiffre d’affaires d’une entreprise, 20% des clients génèrent 80% du chiffre d’affaires …

🌟 ROI : retour sur investissement

🔎 Sponsorship : soutien / parrainage

🔎 Sprints : courte période de temps de durée fixe durant laquelle vont s’enchainer un certain nombre d’activités et se terminant par la livraison d’un incrément de produit qui fonctionne. Le sprint commence par un Sprint Planning et se termine par une Revue de Sprint. Aujourd’hui la durée des sprints varie entre 1 et 4 semaines.

🔎 Standup meeting : Traduit littéralement par « réunion debout » en Français, le concept de ce type de rencontres est très simple : les participants se tiennent debout en cercle afin de faciliter les échanges et l’efficacité de l’entrevue qui dure entre 5 et 15minutes. A utiliser pour les petits points quotidiens pour faire le point rapidement et efficacement sur les dossiers en cours, échanger des informations utiles, dynamiser le groupe, rappeler les objectifs d’un projet…

🔎 SWOT : outil de stratégie d’entreprise inventé par un groupe de professeurs de Harvard destiné à identifier les options stratégiques d’un projet ou d’une entreprise. Il permet de définir les objectifs en se basant sur les facteurs internes et externes pour les atteindre.

Réaliser un SWOT permettre de mettre en place une feuille de route, en identifiant les Forces, Faiblesses, ainsi que les Opportunités et Menaces du marché / de l’entreprise / du projet (en anglais : Strengths, Weaknesses, Opportunities, and Threats – SWOT).

🔎 Tackle : aborder, s’attaquer à quelque chose

🔎 Test and learn : au lieu d’analyser, définir et mettre en place une solution définitive à un problème ou une opportunité, la démarche est de tester au préalable une (ou plusieurs) hypothèse(s) et tirer les enseignements de cette expérimentation. La démarche fonctionne sous forme d’hypothèses (exemple : « en diminuant le prix de vente de 15%, nous augmenterons les volumes d’autant » ). L’objectif du test étant de vérifier la ou les hypothèse(s) de départ. On réalise des tests, on les analyse, puis on décide de éployer ou d’abandonner.

🔎 Approche top-down :  Cette approche consiste à proposer une recommandation sur la base de raisonnement macro sans rentrer dans le détail ou dans les spécificités. Le consultant s’appuie souvent sur des ratios issus d’expériences antérieures préalables, puis, itérativement, il tente de justifier son raisonnement en entrant à des niveaux de détails de plus en plus fins.